Représentations sur sentence de Jean-Philippe Blanchette

Jean-Philippe Blanchette aurait préféré mourir le soir de l'accident de jeep qui a coûté la vie à sa conjointe Kathleen Haché-Binette en août 2014.

C'est ce qu'il a déclaré ce matin lors des représentations sur sa peine qui se poursuivent cet après-midi au palais de justice de Chicoutimi.

Le trentenaire a été reconnu coupable de conduite avec un taux d'alcoolémie supérieur à la limite permise causant la mort par un jury en septembre dernier.

La mère de la victime s'est adressée à lui devant le tribunal, mentionnant que sa fille ne méritait pas d'être aimée par un homme qui conduit en état d'ébriété. Francine Haché dit le pardonner, même si elle n'oublie pas.

Jean-Philippe Blanchette a d'ailleurs demandé pardon à la famille. Il croit que l'accident se serait produit même s'il avait été à jeun.

M. Blanchette est passible d'une peine à perpétuité, alors qu'il deviendra père une seconde fois en avril prochain. Il demeure en liberté en attendant sa sentence.