SAGUENAY: La hausse du salaire des élus encore critiquée

L’augmentation salariale des élus de Saguenay a encore une fois été au cœur des commentaires et des questions des citoyens à la séance du conseil de ville hier soir. Peu importe le sujet abordé, les citoyens ne se gênent pas pour dire aux conseillers qu’ils se sont octroyés une hausse de salaire de 66 %.

Un chiffre largement véhiculé et surtout erroné a répété à plusieurs reprises le conseiller Kevin Armstrong. La mairesse Josée Néron a également pris la parole pour parler du rôle des conseillers municipaux qui est un travail à temps plein à Saguenay.

«Majoritairement, les conseillers travaillent à temps plein, même plus que temps plein parce que c'est souvent les soirs, les samedis, les dimanches. On se doit d'être présents à plein d'événements qui ne se passent pas de 8 à 5h».

Par ailleurs, les citoyens de Shipshaw et de Lac-Kénogami ont aussi déposé des pétitions de plus de 300 noms chacune pour dénoncer la hausse du compte de taxes.

Le règlement sur les camions-restaurants reporté

Le règlement sur la cuisine de rue qui devait être adopté a été reporté, sans surprise, au mois prochain. Des restaurateurs de La Baie ne veulent pas voir de camions de bouffe de rue sur leur territoire, qui aurait son propre règlement. Il n’est cependant pas question de faire marche arrière et le tout ira de l'avant le mois prochain, assure la mairesse.

«Pour le secteur du quai des croisières, il y a en ce moment une réglementation qui gère le secteur. La réglementation qu'on allait adopter venait contrecarrer cette règle-là qui est essentielle pour le secteur du quai des croisières».

Les six conseillers municipaux de Jonquière se sont opposés au report du projet et ils auraient voulu l’entériner hier soir.

Le chef du Parti des citoyens critiqué

La séance du conseil a débuté par une question du chef du Parti des citoyens, Dominic Gagnon, qui s’est vertement fait critiquer par le conseiller municipal, Kevin Armstrong. Ce dernier n’avait visiblement pas encore digéré les propos de Dominic Gagnon qui a qualifié l’administration Néron de «mauvaise, minable et méprisante» en fin d’année 2018. Il lui a rappelé que comme médecin, il a fait le serment d’Hippocrate.

«C'est le serment que prononce les médecins lors de leur assermentation et qui a pour pour esprit fondamental le respect des gens au plus haut point et de la vie humaine. J'irais d'un conseil docteur Gagnon: concentrez-vous sur la médecine, je pense que ça va être mieux pour tout le monde».

Dominic Gagnon est présent à toutes les séances du conseil de ville et commente la majorité des dossiers municipaux.

Inquiétude pour le Centre fiscal de Jonquière

Les conseillers municipaux de Saguenay demandent au premier ministre Legault de conserver les mille emplois du Centre fiscal de Jonquière s’il va de l’avant avec le rapport d’impôt unique. L’idée d’avoir un seul rapport d’impôt à produire est alléchante pour les Québécois sauf qu’à Jonquière, les mille personne qui analysent les déclarations de revenu fédérales risquent de se retrouver à la rue. La conseillère Brigitte Bergeron est particulièrement touchée par la situation.

«Le Centre fiscal de Jonquière est un employeur important à Saguenay avec plus de mille employés. Ça me touche vraiment parce que moi j'ai travaillé là pendant 30 ans».

L'ÉNAM craint pour sa survie

La Ville de Saguenay a coupé de moitié la subvention qu’elle octroyait annuellement à l'ÉNAM, l’École nationale d’apprentissage par la marionnette. Son directeur général, Richard Bergeron, s’est présenté au micro hier soir pour dénoncer la perte de ce 15 000$ qui est vital pour l’organisme qui fait rayonner la région à travers le monde et qui intègre des personnes avec des problèmes de santé mentale. Le conseiller municipal Michel Tremblay lui a dit que sa porte était grande ouverte pour discuter de sa situation.