Trois projets retenus pour la zone ferroviaire à Chicoutimi

Zone ferroviaire

Trois projets pour aménager la zone ferroviaire de Chicoutimi ont été retenus par le comité chargé d'étudier les onze mémoires déposés lors de la consultation citoyenne.

Ce sont les six conseillers municipaux de Chicoutimi qui prendront une décision finale. Leur concept sera présenté en septembre au conseil municipal, précise le président de l'arrondissement, Michel Tremblay. :

 

« Nous autres ce qu'on veut c'est l'animer le centre-ville. On se bat pour avoir du monde au centre-ville. Il pourra y avoir un petit peu des trois projets aussi, on va tout évaluer. »

 

Le premier projet élaboré par un architecte propose la création du quartier du Havre avec des tours à condos, des espaces verts et des stationnements souterrains pour les résidents. Ce concept n'est toutefois pas rassembleur pour l'ensemble des citoyens de Saguenay, a noté le comité.

Un projet déposé par les des citoyens du centre-ville prévoit plutôt la création d'un parc et un bloc sanitaire permanent avec un espace pour tenir des événements. On y envisage de démolir l'autogare et de créer des espaces de stationnement sur le boulevard Saguenay. Le groupe ne prévoit toutefois pas combien pourrait coûter la reconstruction de l'autogare et le comité a aussi noté que la ville compte déjà plusieurs espaces verts.

Finalement, le troisième projet est celui proposé par Joan Simard et plusieurs organismes qui est largement inspiré du projet d'amphithéâtre de la mairesse Josée Néron. Un projet qui règlerait aussi les problèmes liés à l'autogare et le Centre Georges-Vézina. Cependant, il faudra confirmer la subvention de 50 millions de dollars.

Michel Tremblay a assuré une fois de plus que dès que le projet final sera retenu, ils iront cogner à la porte des autres paliers de gouvernement parce que sans la participation financière de Québec et d'Ottawa, Saguenay n'ira pas de l'avant.

Les mémoires sont disponibles sur le site batissons.saguenay.ca