Un Club des petits déjeuners en péril à Dolbeau

Le Club des petits déjeuners de l'école Notre-Dame-des-Anges à Dolbeau-Mistassini pourrait ne pas être offert l'automne prochain si aucun bénévole ne se propose pour prendre en charge le service.

Celle qui le fait depuis six ans terminera en juin et personne parmi les 11 bénévoles ne peut superviser les déjeuners tous les matins de la semaine, explique le directeur de l'école, Francis Côté. Ça fait maintenant trois fois en quelques mois que l'appel est lancé à la population : 

« Les gens sont prêts à venir donner une journée ou peut-être deux, mais ils ont tous un travail alors être ici tous les matins de 6h30 à 8h pour la petite partie de gestion et de supervision, ça nous n'avons pas encore trouvé. Ce sont entre 35 et 40 enfants qui viennent déjeuner tous les matins. On parle beaucoup de la défavorisation comme étant une statistique. N'oublions jamais que des enfants qui se présentent à l'école le ventre vide, j'en ai et ce n'est pas juste une statistique, c'est une réalité et il faut tout faire pour éviter cette situation-là».

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 23 clubs de petits déjeuners sont actifs et mis à part celui de Dolbeau-Mistassini, aucun n'est présentement en péril, selon la conseillère à l'engagement collectif, Tania Angulo qui admet cependant que le recrutement de bénévoles est continuel et plus difficile par moments.