Un contrat blindé : Louis Coulombe se défend

Le directeur exécutif de la Ville de Saguenay, Me Louis Coulombe, a réagi rapidement au dévoilement dans les médias de son contrat de travail.

Il écrit par voie de communiqué, que son contrat de travail a été signé en 2016 pour une période de 10 ans et se termine donc en 2026 et non en 2031.

Le document spécifie toutefois, dans un addenda signé par Louis Coulombe, Jean Tremblay et la greffière Caroline Dion, que le contrat peut être reconduit jusqu'en 2031 à son expiration.

Me Coulombe explique aussi que son contrat a été signé sur une longue période pour sécuriser l'expertise auprès de la Ville puisqu'en 2016, deux avocats seniors venaient de quitter et une troisième avocate était moins disponible en raison de nouvelles responsabilités.

Il ajoute que "la période de 10 ans permettait une certaine indépendance dans nos agissements envers les décideurs".

L'embauche de l'avocat en 2011 avait suscité des réactions puisqu'il a été un proche conseiller de l'ancien maire Jean Tremblay.

Louis Coulombe reçoit un salaire de plus de 150 000 $ par année et il pourrait en coûter 2 millions de dollars en indemnités à Saguenay si elle voulait s'en départir.