Un couple de personnes âgées pourrait être séparé faute d'argent

iStock-547513026

Un couple de personnes âgées s'apprête à être séparé contre son gré.

C'est que la résidence où ils habitent en ce moment dans la région va bientôt se voir retirer son titre de ressource intermédiaire auprès du gouvernement. Or, la dame de 85 ans, qui a besoin de soins importants devra déménager dans une résidence où ils offrent les soins appropriés à son état ou payer plusieurs centaines de dollars de plus par mois pour demeurer avec son conjoint et recevoir des services du privé.   

Leur fille, Line Gravel,  avance l'idée de lancer une campagne de sociofinancement pour payer ces soins privés mais elle croit que c'est au gouvernement de payer pour les services dont sa mère a besoin :

 

«Je sais qu'un moment donné il y a vait des enveloppes de disponibles pour des cas très particuliers et ces enveloppes n'existeraient plus. Ma mère souffre de dysphagie très importante, elle s'étouffe au moins 2 fois par semaine, la dernière fois elle est devenue bleue. On sait que c'est beaucoup l'anxiété qui provoque ça. Si elle est transférée, il y a des risques que ma mère décède dans les semaines qui vont arriver.»

 

Line Gravel explique qu'il y a quelques mois, ses parents ont subi une première séparation car la dame a été transférée sur un autre étage. Une expérience déjà très difficile pour le couple qui est encore très amoureux et très uni:

 

«Ce fut difficile d'accepter de se séparer de corps mais au moins ils sont restés dans le même bâtiment. Et là on s'apprête à les séparer de nouveau. C'est un petit couple d'amoureux qui se font des "mamours" à tous les jours.»

 

 

Elle explique que tous collaborent, autant le personnel du CLSC que les résidences privées mais il semble que les enveloppes budgétaires ne soient plus disponibles. Elle ajoute qu'une solution doit être trouvée d'ici le 30 août.