Vague de vandalisme contre la STS

Une vague de vandalisme frappe actuellement la Société de transport du Saguenay. 

Depuis près de deux semaines, les fenêtres d'une vingtaine d'abribus ont été cassées. 

Le directeur général de la STS Jean-Luc Roberge. 

«Ce serait effectué à l'aide d'un fusil à plomb. On peut présumer que le stratagème se passe à bord d'un véhicule et que lorsque la personne arrive à proximité d'un abri, elle fait son geste avec un petit fusil à plomb».

Les dommages sont évalués entre 8 et 10 mille dollars. 

Lorsque le coupable sera retrouvé, la STS déposera une plainte officielle.