Zone industrialo-portuaire : un autre 30M$ pour le gaz naturel

L'entreprise de gaz naturel Énergir a déposé à la Régie de l'énergie il y a un mois, son projet pour desservir la future usine de MétauxBlackrock à la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse.

Le projet est évalué à 30 millions de dollars, tout comme celui présenté cette semaine par Développements Port Saguenay pour alimenter en eau le site.

La conduite de gaz naturel d'une largeur de 12 pouces et d'une longueur de 13,8 km partira de l'aéroport de Bagotville, indique le porte-parole d'Énergir, Simon Poitras, qui ajoute que les propriétaires de terrains touchés ont déjà été rencontrés.

La grande majorité des terrains appartiennent à l'administration portuaire ou au gouvernement. Effectivement, on doit passer sur environ 7 terrains privés, mais il n'y a aucune expropriation ou danger pour ces gens-là. On a senti lors de nos consultations cet automne qu'il y a beaucoup de projets industriels où on parle de gaz naturel au Saguenay. Alors on tente de bien répondre aux questions.

La ligne de transport à l'étude est en rouge.

Energir

 

Une fois l'acceptation du projet par la Régie de l'énergie, l'étude d'impacts devra être soumise au gouvernement et à des audiences publiques du BAPE, où les citoyens seront invités à participer.

La commande a été faite par MétauxBlackrock qui souhaite avoir du gaz naturel pour sa future usine à l'été 2020.

 

Des travaux d'aqueduc 

Des travaux d'aqueduc seront faits sur la zone industrialo-portuaire de Grande-Anse pour que le vaste terrain soit prêt à accueillir de grandes entreprises.

Les travaux assumés par Développements Port Saguenay s'élèvent à 30 millions de dollars et ils sont possibles grâce à l'appui d'Investissement Québec.

Bien que le conseil de ville appuie ces travaux, la mairesse Josée Néron ne voulait pas payer les frais :

«Si par hasard la zone IP ne lève pas, que les entreprises ne s'installent pas, que les revenus générés par les terrains de la zone ne suffisent pas à rembourser le prêt, et bien la perte sera assumée par Investissement Québec.»