9 villes unissent leurs efforts pour l'amélioration des services offerts aux Autochtones

9 villes et 9 Centres d'amitié autochtones du Québec, dont ceux de Val-d'Or et de Senneterre, unissent leurs efforts pour l'amélioration des services offerts aux Autochtones en milieu urbain. 

Le contingent a signé l’« Engagement mutuel pour l'amélioration des conditions de vie des Autochtones ». 

Cette signature survient au terme de la 2e Grande rencontre des Maires et du Mouvement des Centres d'amitié autochtones du Québec, à Val-d'Or. 

Un comité conjoint afin de pérenniser les échanges et de soutenir les actions s'est également formé. 

L'objectif est de mettre en place des actions conjointes et l'échange de pratiques novatrices afin de mieux vivre ensemble. 

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil : 

« Oui il y a des commissions d'enquête qui existent, des rapports qui sont déposés, des recommandations qui sont faites, et on s'est sentis interpellés par celle concernant le monde municipal. C'est un geste qui nous engage à travailler en étroite collaboration. On est en mode de se connaitre, de partager et d'agir ». 

Les maires et représentants des Centres d'amitié autochtones du Québec se rencontreront une nouvelle fois à Sept-Îles, en 2018, et à Chibougamau, en 2019. 

Ils ont signé l'entente : Chibougamau, Joliette, La Tuque, Montréal, Maniwaki, Roberval, Sept-Îles, Senneterre et Val-d'Or.