Au SEUAT de demander lors des élections

Le Syndicat de l'enseignement de l'Ungava et de l'Abitibi-Témiscamingue (SEUAT), conjointement avec la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), sera actif lors des élections provinciales, soutenant le mouvement Pour l’École Publique (PEP).

Les organismes veulent s’assurer que l’école publique soit dans la liste des préoccupations des candidats en Abitibi-Témiscamingue.

Voici la présidente du SEUAT, Hélène Lambert.

« On ne veut pas que les partis minimisent, en tout cas, l'école publique puis qu'ils aient des engagements réels. »

-Hélène Lambert

Ils revendiquent que les classes soient équilibrées, qu’il y est suffisamment de services pour les étudiants, que la charge de travail soit respectueuse à l'égard du personnel et que les enseignants aient une augmentation de salaire.

Le mouvement PEP s'assura de faire comprendre le message grâce à plusieurs présences sur le terrain et à une plate-forme web.