Aucun temps supplémentaire obligatoire, lundi prochain

La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec demande à ses membres de respecter leur horaire, lundi prochain. Elle souhaite qu'ils ne fassent aucune heure supplémentaire, pour envoyer un message clair aux employeurs.

« Ce qu'on veut dire à l'employeur, c'est d'arrêter d'utiliser le temps supplémentaire obligatoire (TSO) comme une première manoeuvre. Donc, on veut qu'il soit capable de sortir sa planche à dessin et d'aller appeler des gens, d'aller voir s'il y a d'autres ressources de disponibles. On ne veut pas qu'il saute immédiatement sur le TSO comme moyen de gérer ses horaires au quotidien. »

-Le président de la FIQ-SISSAT, Michaël Bouchard

Danielle McCann, ministre de la Santé, demande d'ailleurs aux PDGs de se débrouiller pour s'assurer qu'il ait des ressources disponibles, lors de cette journée. Elle propose comme solution notamment d'approcher les retraité(e)s et des anciens employés ayant déjà oeuvré dans ce domaine.

La ministre souhaite dépenser 200 M$ pour embaucher du personnel soignant.