Aucune clôtures à orignaux dans la région

Orignal

L'Abitibi-Témiscamingue n'aura aucune clôture à orignaux en bordure de la route malgré le fait que 74 accidents impliquant ces animaux ont eu lieu, l'an passé. Les clôtures ont pour but de guider les bêtes vers un endroit en particulier pour s'assurer qu'ils passent la route sans faire de dommage.

L'absence de cette technique ici s'explique par le fait que le MTQ ne sait pas où il devrait les placer, notamment en raison du vaste territoire.

« 12 accidents sont survenus de Louvicourt jusqu'au centre de la réserve faunique La Vérendrye. Les accidents sont survenus sur environ 125 kilomètres, de façon aléatoire. Hors réserve, entre Rouyn-Noranda et Val-d'Or, c'est impossible d'installer les clôtures. Il y a trop de place où les orignaux pourraient passer. »

-Luc Adam, conseiller en communications pour le MTQ en Abitibi-Témiscamingue

Le MTQ s'assurera à la place de sensibiliser le public à la traverse des orignaux tout en plaçant adéquatement les panneaux jaunes en bordure de chemin identifiant les zones à risques.