C’est le temps de valoriser le rôle du père

Avec la 5e Semaine québécoise de la Paternité, qui se déroule jusqu’au 18 juin, le moment est idéal pour valoriser le rôle du père. 

L’événement de cette année se déroule sous le thème Prendre le relais pour une famille gagnante - La conciliation famille-travail, c’est aussi une affaire de pères. 

Les pères québécois sont de plus en plus présents dans la vie de leurs enfants. Selon le Regroupement pour la valorisation de la paternité, le temps que les pères consacrent à leurs enfants a doublé sur une période de 30 ans. 

De plus, en 10 ans, le pourcentage de gardes partagées est passé de 8 à 20 % et le pourcentage de gardes exclusives aux pères, de 5 à 14 %. 

Comme ils sont plus investis auprès des enfants et à la maison que les hommes des générations précédentes, de nombreux papas souhaitent mieux concilier famille et travail.

Ce qui n’est pas nécessairement évident, un père ayant, la plupart du temps, uniquement un congé de cinq semaines après la naissance d’un enfant. 

Le coordonnateur de Table santé des hommes à Rouyn-Noranda, Tommy Cousineau. 

«On le voit, c’est encore court les délais. Les pères n’ont pas la chance de pouvoir profiter au maximum du congé de cinq semaines, parce que souvent, dans les premières semaines, l’enfant apporte beaucoup de changements dans une vie. Donc, on travaille à ce que les pères puissent en avoir davantage, et à ce que les employeurs soient conscients de l’importance de ce congé».

Afin de souligner la Semaine québécoise de la Paternité, une Su-Père Fêtes aura lieu le dimanche 18 juin à Saint-Eugène de Guigues. 

Il y aura notamment des courses de boîte à savon et des jeux gonflables.