Ça jase sécurité routière à Val-d'Or

La Société de l'assurance automobile veut connaître votre opinion pour améliorer la sécurité routière. 

C'est pour cette raison que des représentants de la SAAQ étaient de passage à Val-d'Or, lundi soir. 

Des citoyens et des organismes ont soulevé des problématiques concernant notamment la vitesse au volant et l'aménagement, la signalisation et l'entretien des infrastructures routières. 

La Corporation de développement industriel de Val-d'Or a parlé du nombre trop élevé de véhicules lourds qui circulent sur la route 117. 

Le commissaire industriel, Jean-Yves Poitras : 

« À chaque fois qu'on parle au ministère des Transports, il diminue l'importance des causes de débit routier. On se fait servir qu'à cause qu'une mine est là, c'est temporaire, et qu'ils ne feront pas de changements parce que le problème sera réglé dans dix ans. Or, on se réveille, et ça fait 20 ans qu'elle est là la mine, est-ce qu'il y a quelqu'un qui est capable de penser plus loin qu'à court terme? Les congestions sont sources d'accidents et d'incidents ». 

Et après?

Jusqu'au 3 mars, des consultations publiques se tiennent à travers la province pour identifier les priorités.

Un des porte-parole de la SAAQ, François Rémillard, explique la suite des choses : « Dans les prochaines semaines, il y aura une synthèse qui sera rendue publique et qui va reprendre les grandes idées des consultations. Il y aura des recommandations qui seront déposés au ministre des Transports, Laurent Lessard, qui elles vont éventuellement conduire à un projet de loi qui sera déposé à l'Assemblée nationale. Il y aura aussi des actions en matière de sensibilisation et de contrôle, et on va travailler avec nos partenaires pour assurer le bon déroulement des opérations ».

Un lourd bilan

Selon le plus récent bilan de la SAAQ, il y a eu 764 personnes blessées dans un accident en 2015 en Abitibi-Témiscamingue, une augmentation de 11 % par rapport à l'année précédente.

Du lot, 13 personnes ont perdu la vie. 

Le commissaire industriel, Jean-Yves Poitras

Simon Daoust, Bell Média

Au Québec, 361 personnes sont décédées sur les routes en 2015.