Canadian Malartic : le comité de citoyens lance un cri du coeur au gouvernement

Les citoyens de la zone sud de Malartic demandent au gouvernement du Québec de se mêler du conflit impliquant la mine Canadian Malartic. 

Dans une lettre ouverte adressée aux ministres de la Sécurité publique Martin Coiteux, et le ministre de l'Environnement David Heurtel, le comité de citoyens dit craindre pour la sécurité des résidents.

Des signalements ont été déposés le 15 mars à la Sûreté du Québec concernant des menaces de violence après des commentaires inquiétants véhiculés sur les médias sociaux contre des citoyens de la zone sud. 

De plus, alors qu'une demande d'injonction contre la mine est entendue cette semaine à la Cour supérieure à Val-d'Or, la minière aurait mentionné qu'environ 450 emplois pourraient se perdre avec une injonction.

Rappelons que cette semaine, la Ville de Malartic a passé une résolution pressant le gouvernement d'autoriser l'agrandissement de la mine.

Le comité de citoyens demande notamment à ce que le gouvernement exige un processus de médiation ou d'arbitrage entre la minière et les citoyens, comme le recommandait le BAPE.