Décès à Granby : des larmes sont versées jusqu'ici

Tout le Québec est secoué et choqué par le décès de la fillette de 7 ans à Granby. La fillette est décédée après avoir été attachée et bâillonnée pendant des heures avec du ruban adhésif. Elle avait déjà été violentée l'an passé. 

De nombreuses personnes sont venues se recueillir devant la résidence de la petite victime pour lui rendre hommage, en laissant notamment des peluches et des fleurs sur le terrain.

Voici la coordonnatrice au programme pour ESPACE Abitibi-Est, Sylvie Fortier.

« Je suis maman de jeunes enfants, donc ça nous touche et ça nous fait mal. On aimerait vraiment pouvoir avoir des moyens pour prévenir ces événements. Les enfants ont le droit de se sentir en sécurité, fort et libre. C'est important aussi pour nous d'outiller les adultes. Ça peut arriver de perdre patience lorsqu'on est adulte. Qu'est-ce qu'on fait lorsqu'on en arrive là? Il y a plusieurs ressources. »

-Sylvie Fortier, coordonnatrice au programme pour ESPACE Abitibi-Est

Sylvie Fortier estime que le gouvernement doit agir.

« On manque de temps, on manque de personnel, les ressources sont surchargées et les tribunaux sont engorgés. Ça serait vraiment important de se pencher sur ce dossier pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants. C'est le gouvernement qui a le plus de pouvoir. Il est le mieux placé pour changer les choses. En même temps, c'est une responsabilité individuelle. »

-Sylvie Fortier

Par ailleurs, aucune nouvelle accusation n'a été portée contre le père et la belle-mère de la fillette de 7 ans décédée à Granby.