Des groupes s'opposent au projet de Gazoduq

L'Action boréale (ABAT) et la Coalition Fjord souhaitent que la région se mobilise pour empêcher le projet de Gazoduq de voir le jour. Elles invitent tous les gens sur le territoire à signer leur pétition, disponible en ligne.

Gazoduq veut construire une conduite souterraine de gaz naturel, qui passerait par l'Abitibi-Témiscamingue.

Les groupes expliquent que les impacts seraient majeurs puisque ça accentuerait la crise climatique et que ça présenterait des risques pour la santé humaine.

Outre la pétition, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) est une possibilité, exprime le président de l'Action boréale, Henri Jacob.

« C'est sûr qu'il va y avoir un BAPE. Nous, on ne veut pas simplement passer au BAPE pour dire qu'on veut un simple OK. On veut des analyses à l'intérieur du BAPE et à l'intérieur de tout le processus, tout le gaz à effet de serre à partir de l'extraction jusqu'au brûlage du gaz et non pas simplement la partie qui va se promener dans le tuyau qui ne produit pas beaucoup de gaz à effet de serre. »

-Le président de l'Action boréale, Henri Jacob

Rappelons que le ministre de l'Environnement, Benoit Charette, se donne le droit de refuser le tout s'il ne remplit pas les exigences environnementales et n'obtient pas l'acceptabilité sociale.