Des projets plein la tête pour la Corporation de développement industriel de Val-d'Or

Malgré ses 50 ans d'existence, la Corporation de développement industriel de Val-d'Or est loin de vouloir s'essouffler. 

C'est essentiellement le message qu'est venu livrer le commissaire industriel de Val-d'Or, Jean-Yves Poitras, jeudi midi, à l'occasion d'un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Val-d'Or. 

La Corporation a plusieurs projets importants sur la table, que ce soit en matière d'infrastructures ou de développement économique. 

Parmi ceux-ci, on note le Centre de transit minier nordique, le Parc forestier intégré, le Centre intégré de valorisation de la fibre et le projet de simulateurs miniers.

En poste depuis 2002, le commissaire industriel, Jean-Yves Poitras, est fier du travail effectué par l'organisme depuis ses débuts : 

« La première fois qu'on a parlé du Centre de transit minier, j'avais l'air d'un extraterrestre qui arrivait de la planète Jupiter et aujourd'hui il y a des gens qui vivent de ça et des entreprises qui prospèrent à cause de ça. Il n'y pas un projet sur la terre que tu commences et le lendemain c'est payant, autre que le crime organisé, il faut que tu commences à zéro, et c'est ce qu'on a fait. Aujourd'hui, on en récolte les dividendes ». 
 
Des projets viennent parfois aussi avec des problématiques. 

Dans les prochaines années, la Corporation devra faire face à des défis de main d'oeuvre, d'expertise, de technologie, mais aussi de logements. 

« Il y a un besoin très grand d'ouvriers, d'électriciens, de mécaniciens, ce n'est pas nécessairement des présidents de compagnie dont on a besoin. Donc, on ne pourra pas les accueillir en leur disant qu'ils vont s'acheter une maison de 500 000 $, que sa femme et lui vont s'endetter, mais qu'on est très heureux de les avoir avec nous. Il faudra qu'il y ait une ambiance qui soit créée, qui va faire en sorte que les travailleurs on va les aider, les aiguiller, mais aussi qui va faire en sorte qu'on aura quelque chose à offrir. Là, on a rien à leur offrir ». - Jean-Yves Poitras 

Aujourd’hui, le parc industriel de Val-d’Or compte plus de 175 entreprises regroupant environ 4000 employés. Les équipementiers se sont diversifiés depuis et offrent des produits et services reliés aux industries minières et forestières. 

La Corporation a investi 500 M$ depuis sa fondation.

Bell Média