Éric Denis coupable d'entrave à la justice et de complot

La juge Denise Descoteaux a tranché : Éric Denis est reconnu coupable d'entrave à la justice et de complot. 

On lui reprochait d'avoir tenté de faire changer le témoignage d'un témoin en 2013 dans le cadre du meurtre de son demi-frère, Benoit Denis.

La juge a expliqué que le témoignage d'Éric Denis lors de son procès n'était pas crédible et que la preuve de la Défense ne tenait pas la route.

Dans le box des accusés, le Valdorien semblait outré, fronçant les sourcils et hochant la tête à de nombreuses reprises. 

La Couronne, représentée par Me Nicolas Bigué, demande 60 mois consécutifs de détention, puisqu'Éric Denis compte 17 antécédents en matière de complot et qu'il a ébranlé le fondement de la justice. 

La Défense, représentée par Me Sylvie Bordelais, réclame plutôt 24 mois. 

« La sentence maximale qui a été imposée dans un dossier similaire, c'est deux ans, alors on demande une parité avec ça au moins. On est déçu, bien évidemment, mais je ne dirais pas qu'on est surpris. Lorsqu'on fait un procès, c'est parce que notre client pense qu'il a des chances de voir sa vérité éclatée ». - Me Sylvie Bordelais

La juge Denise Descoteaux rendra son verdict le 23 mai prochain. 

Éric Denis écoule présentement une peine de huit ans pour complot pour vol qualifié et tentative de vol qualifié.