Exploration minière : l'Abitibi-Témiscamingue a son mot à dire

Une importante étude réalisée par la firme Aviseo démontre que l'exploration minière est un puissant moteur économique au développement régional, selon les retombées économiques. En effet, elle contribue pour 441 M$ au PIB québécois en 2017 alors que 61 M$ de revenus bruts est générés pour le gouvernement du Québec.

Ça s'explique notamment grâce aux activités de fonctionnement et d'investissement en exploration.

Quel rôle a à jouer l'Abitibi-Témiscamingue dans tout ça?

« On sait que l'Abitibi-Témiscamingue est une région de bâtisseur de mines, mais c'est aussi une région d'explorateur. On se rend compte que de la contribution au PIB québécois de 441 M$, il y en a 37% qui provient de l'Abitibi-Témiscamingue. C'est un secteur d'activité important pour la région. »

-Valérie Fillion, directrice générale de l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ)

Les chiffres de l'étude démontrent en deuxième temps que la rétention du personnel demeure un enjeu majeur dans le domaine de l'exploration minière. 55% des entreprises sondées souhaitent accroître le nombre d'employés prochainement.

« Il y a une réalité d'éloignement des travaux. Ils ne se font pas en ville. En général, ils se font en Abitibi-Témiscamingue ou au Nord-du-Québec. Ce n'est pas vraiment le départ à la retraite qui en est la cause. On se rappelle qu'on est dans un bas de cycle. Tout le monde se dit que ça va recommencer un jour. Il faut avoir du personnel en place. »

-Valérie Fillion

L'exploration minière soutient 5 000 emplois.