Faire vivre l'expérience humaine aux personnes handicapées

C'est sous le thème « L'accessibilité humaine, au-delà des lieux physiques » que le Regroupement d'Associations de Personnes Handicapées de la région (RAPHAT) souligne la semaine québécoise des personnes handicapées. Cette année, l'organisation met l'emphase sur l'expérience humaine dans des événements et attraits touristiques.

On a questionné Karine Lavallée, directrice générale de RAPHAT de l'Abitibi-Témiscamingue, à savoir quels genres d'aménagement on pourrait créer dans un festival comme celui d'Osisko en lumière pour favoriser l'accessibilité humaine.

« Il y a toujours l'idée de garder des espaces réservés aux personnes à mobilité réduite tout près de la scène ou du moins des passages. Il y a aussi plusieurs formations ou des sensibilisations qui peuvent être données aux bénévoles pour savoir comment recevoir une personne qui a un trouble du spectre de l'autisme, par exemple, pour qu'il puisse vivre l'expérience du bain de foule le plus possible. »

-Karine Lavallée, directrice générale du Regroupement d'Associations de Personnes Handicapées de la région

Outre l'accessibilité humaine, l'intimidation envers les personnes handicapées est toujours présente en 2019.

C'est inacceptable exprime Karine Lavallée.

« C'est clairement inacceptable. J'ai bon espoir que tout ça va s'améliorer. J'ai foi en la personne, en ceux qui constituent notre société. Je vous dirais que c'est en travaillant encore et en déstigmatisant ces gens-là qu'on va y arriver. »

-Karine Lavallée

Un café-reconnaissance est au menu aujourd'hui (mercredi) à la forêt récréative de Val-d'Or, dès 13h30. L'activité se poursuit demain (jeudi) au Centre Frère-Moffet de Ville-Marie et vendredi à l'aréna Nicol auto de La Sarre.