Impossible de tenir une grève, pour les infirmières, aujourd'hui

Les infirmières n'ont finalement pas le droit de tenir leur grève des heures supplémentaires, aujourd'hui. Le Tribunal administratif du travail les oblige d'accepter sans condition toutes demandes de temps supplémentaire obligatoire (TSO) lors de situations urgentes et exceptionnelles.

Il estime que ce moyen de pression risque de porter préjudice à un service public.

« On est très heureux du dénouement. On déclare la journée comme un événement qui n'est pas illégal. Ça démontre que oui, l'employeur peut utiliser le temps supplémentaire obligatoire, mais dans des mesures vraiment exceptionnelles. Ça vient préciser aussi ce qu'on entend parler pour le temps supplémentaire obligatoire. »

-Le président régional de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, Michaël Bouchard

Par ailleurs, Michaël Bouchard, commente les récents départs dans l'organisation du CISSS-AT.

« Pour tout départ, que ce soit un PDG ou une directrice des ressources humaines, on vit des périodes transitoires. C'est sûr qu'il y aura des coupures dans l'avancement de certains dossiers, tout dépendant quand les nouvelles personnes seront nommées. Suite à ça, il y a toujours une question de recommencement aussi, avec les nouvelles personnes. »

-Michaël Bouchard