L'Abitibi-Témiscamingue se dote de nouveaux ingénieurs

Les employeurs seront satisfaits d'apprendre que plusieurs ingénieurs débarquent en Abitibi-Témiscamingue. Ils sont plus d'une quarantaine à venir s'établir en région et à pourvoir les postes vacants.

« Je pense que c'est une profession qui est en croissance. Si on regarde simplement les inscriptions à l'Ordre au fil des années, en 2013, on était au tour de 3079 et en 2017-2018, on était à 3377. On voit une croissance et je ne pense pas qu'elle est là pour disparaître. Ça me rassure et c'est une très bonne nouvelle de savoir que ça va continuer. »

-Kathy Baig, présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec

Là où l'Ordre des ingénieurs du Québec est inquiet, c'est au niveau de la présence de femmes.

C'est que seulement 14% des 1184 membres sont féminin.

« Elles ne sont pas attirées, pour l'instant, vers la profession. Il semblerait que les jeunes filles n'ont pas de modèle féminin qui pourrait les inciter à venir dans la profession de l'ingénierie. Il y a aussi la pression sociale. Le fait qu'il y a beaucoup d'hommes peut intimider certaines jeunes filles. »

-Kathy Baig

Pour remédier à la situation, l'Ordre souhaite recruter des ambassadrices qui iront par la suite parcourir les écoles en guise de modèles pour expliquer ce qu'est la profession.