L'école des Kekeko a besoin d'argent pour maintenir un projet

L'école des Kekeko de Rouyn-Noranda a besoin d'argent pour maintenir un projet spécial en éducation physique dans son établissement. Au cours des six dernières années, le projet était financé par Québec en forme et la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, mais les mesures administratives ont changé.​

Le projet consiste à diviser une classe en deux groupes.

Pendant que la première moitié est accompagnée de l'enseignant en éducation physique, l'autre moitié peut profiter d’une approche en classe plus personnalisée.

« Pour comparer, en français, avant la mise en place du projet, le taux de réussite était de 83% et maintenant, il est à 97%. En mathématique, nous sommes passés de 79% à 88%. » 

-La directrice, Stéphanie Dorval

Parents, citoyens, représentants de la ville et de la santé sont tous mobilisés. L'établissement cherche entre 25 000$ et 30 000$ et tous les sous serviront à payer les heures supplémentaires ajoutées en éducation physique.