La Corporation de développement industriel sort de sa zone de confort

Pour la première fois en 50 ans, la Corporation de développement économique de Val-d'Or s'implique dans le développement domiciliaire.

Sa mission de base est tout autre, mais avant de penser à créer de l'emploi, il faut s'assurer de pouvoir loger d'éventuels travailleurs.

Le commissaire industriel à Val-d'Or, Jean-Yves Poitras, estime que des promoteurs, il y en a, mais qu'ils ont des craintes :

«C'est quand même complexe, les études de sols, en environnement et la réglementation municipale.  Ça fait peur à bien des promoteurs.  On essaye de faciliter cette partie-là».

-Jean-Yves Poitras

Selon lui, il faut que tous les acteurs socio-économiques se mobilisent, et ça presse :

«Val-d'Or va survivre et va se démarquer dans la mesure où elle sera capable de garder une démographie positive.  Il faut aussi développer une qualité de vie».

-Jean-Yves Poitras