La Motte ne demande pas de BAPE

Les élus de La Motte se rangent derrière Sayona Québec en acceptant que le projet minier Authier voit le jour sans passer par un BAPE.

Le conseil municipal a adopté une résolution d'appui au projet à l'unanimité.

Ils avaient refusé de se positionner face au projet jusqu'à maintenant, se disant neutres et voulant attendre d'avoir plus d'information.

Les élus ont analysé le rapport hydrologique, consulté le ministère, et ne s'inquiètent pas pour l'esker.

Le maire suppléant de La Motte, Réjean Richard.

« [Dans] le secteur sud de l'esker, il y a un ancien puits de dépotoir et ça fait des années qu'il est fermé, mais il y a deux gravières qui sont en activités. L'eau est déjà impropre à la consommation dans ce coin-là. L'eau qui sort de là, elle l'aurait contaminé [l'esker] ça fait longtemps. Les études de M. Leblanc le confirment très bien. »

-Réjean Richard

Ils croient aussi que forcer Sayona Québec à se soumettre à un BAPE pourrait l'encourager à revoir son projet à la hausse.

La municipalité soutient que la grande majorité de la population est en faveur du projet, même si aucune rencontre n'a eu lieu à ce jour.

À nouveau, M. Richard.

« On a eu des rencontres avec la compagnie Eska. On leur a demandé voir s'ils avaient un problème avec la mine, parce qu'ils ont une usine de 100M$. On s'entend qu'ils vont faire attention à savoir qui va aller travailler à côté d'eux. Eux autres n’ont aucun problème avec ça. »

-Réjean Richard

Une rencontre publique est toutefois prévue le 28 août prochain.

Rappelons que plusieurs comités et même la ministre de l'Environnement recommandent un BAPE.

En collaboration avec Audrey Folliot, Bell Média.