La récolte de cerfs diminue de moitié en Abitibi-Témiscamingue

Alors que la récolte de cerfs de Virginie était déjà en baisse ces dernières années en Abitibi-Témiscamingue, elle a diminué de moitié en 2018 par rapport à l'année précédente.

Sept bêtes ont été tuées, comparativement à 15 en 2017, selon les résultats préliminaires du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Toutefois, ce sont tous des mâles adultes, alors qu'on n'en comptait que trois l'année d'avant.

La zone 13, chez nous, n'est pas le meilleur endroit où chasser le cerf au Québec, alors qu'on n'en retrouve que dans le sud-ouest et dans les zecs près du Témiscamingue.

La récolte de cerfs de Virginie demeure plutôt stable à l'échelle de la province, à 53 517 bêtes, mais on note des variations par région. Dans l'est, où l'hiver a été plus rigoureux, c'est en baisse, alors que le sud a connu des conditions plus clémentes, donc une hausse ou une stabilité.

C'est le meilleur taux de succès des dix dernières années, à 35 %, alors que presque autant de bêtes ont été abattues par moins de chasseurs. Les statistiques finales seront disponibles à la fin du mois alors que la chasse est toujours ouverte à l'île d'Anticosti.

Si vous voyez ces bêtes, ne les nourrissez pas puisque cela peut nuire à leur santé et à leur survie, leur causant des maladies ou la perte du comportement de migration.