La SÉPAQ tente d'en arriver à une entente rapidement

Parc national d'Opémican.

La SÉPAQ déploie la grosse artillerie pour arriver à une entente avec le Syndicat (SFPQ) avant le déclenchement de la grève générale dans ses établissements nationaux. Les deux parties sont de retour à la table de négociation aujourd'hui (vendredi) pour tenter de trouver un terrain d'entente concernant le volet monétaire.

Régionalement, les mandats de grève toucheraient le Parc national d'Opémican, d'Aiguebelle et celui du Lac-Simon.

« On a été surpris et déçu de recevoir ces avis de grèves. On est, depuis le mois de janvier, parvenu à s'entendre sur la presque totalité des clauses normatives de neuf conventions collectives. Ce n'est pas rien. On ne s'est pas trainé les pieds. On a l'impression que c'est précipité. »

-Simon Boivin, responsable des relations avec les médias à la SÉPAQ

Si aucune entente ne survient dans les prochains jours, la première grève sera déclenchée le 17 juillet (Lac-Simon) et la deuxième le 20 juillet (Opémican et Aiguebelle).