La zone d'intervention spéciale sème l'inquiétude

Inondations bilan

Le projet du gouvernement de déclarer une zone d'intervention spéciale (ZIS) dans les secteurs inondés par les crues printanières 2017 et 2019 ne semble pas faire l'unanimité. Québec aurait grossièrement déposé une carte de zones inondables sans consulter la population et les municipalités.

La carte serait bâclée puisque des maisons se retrouvent à moitié dans la zone inondable et l'autre moitié hors de celle-ci alors que certains secteurs résidentiels situés en haut de falaises hautes de plus de dix mètres sont également considérés comme inondables.

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, ne veut pas travailler en collaboration avec les maires et mairesses en province pour déposer un document qui prend en considération le portrait des différents territoires.

Rappelons que Rouyn-Noranda a accueilli l'une des nombreuses consultations hier (jeudi) en soirée.