Lac-Simon conservera son poste de police

La communauté de Lac-Simon conservera son poste de police, au moins jusqu'au 30 juin. 

Le conseil de bande a obtenu la confirmation du gouvernement provincial qu'il allait payer sa part pour financer le corps de police. 

En échange, la communauté a garanti que le poste allait demeurer ouvert, au moins jusqu'au 30 juin, afin de permettre aux négociations avec le fédéral de se poursuivent. 

Cette annonce survient trois semaines après que les dirigeants de la communauté aient annoncé qu'ils fermeraient le poste le 31 mars, par manque de financement. 

Le Conseil de bande demandait 2.8 M$ pour assurer le service dans la communauté.

En conférence de presse, il y a quelques semaines, la vice-cheffe, Paméla Papatie, avait expliqué qu'il était essentiel pour la communauté de garder son poste de police.

Depuis l'annonce de la fermeture du poste, 24 policiers se retrouvaient avec la possibilité de perdre leur emploi. 

Rappelons qu'à la suite du décès en service de l'agent Thierry Leroux, en février 2016, la CNESST avait recommandé quatre agents par quart de travail au lieu de deux.

Le Conseil de bande réagira officiellement à la nouvelle plus tard cette semaine.