Lac-Simon s'attaque au problème de drogue sur son territoire

La communauté de Lac-Simon souhaite s'attaquer au problème des trafiquants de drogue sur son territoire. 

Le Conseil de bande organisera prochainement un référendum auprès de la population, en vue de l'adoption d'un règlement qui forcerait les trafiquants à quitter la communauté pour un temps indéterminé. 

L'année dernière, 50 maisons sur 300 dans la communauté étaient soupçonnées de servir d'endroit pour effectuer des transactions de drogue. 

Les problèmes du genre existent depuis plusieurs années, et les représentants du Conseil de bande en ont plus qu'assez. 

 C'est encore très présent et c'est un fléau. Regarde nos jeunes en bas de 14 ans, il y en a qui en consomme déjà. Chaque personne est une belle personne, mais la drogue fait des ravages et fait en sorte que la bonne personne devient agressive et n'est pas elle-même. Ça fait peur. Je sais que les gens vont dire qu'on déplace le problème ailleurs, mais un moment donné, il faudra penser à notre communauté et trouver des solutions. - la vice-cheffe, Paméla Papatie

Lac-Simon organise des marches depuis l'année dernière contre l'alcool et la drogue. 

C'est surtout l'amphétamine (le speed) qui pose problème dans la communauté.