Le hockeyeur valdorien Anthony Bédard s'expatrie en France

Un hockeyeur de l'Abitibi-Témiscamingue quitte la région pour s'épanouir en Europe. Le Valdorien Anthony Bédard va rejoindre les Bélugas de Toulouse-Blagnac, en deuxième division française.

Un hockeyeur de l'Abitibi-Témiscamingue quitte la région pour s'épanouir en Europe. Le Valdorien Anthony Bédard va rejoindre les Bélugas de Toulouse-Blagnac, en deuxième division française, dans les prochains jours.

Le hockeyeur de 20 ans estime qu'en intégrant cette ligue professionnelle, il aura plus de chance de percer dans une organisation de la Ligue nationale (LNH), un jour.

« Il y a beaucoup plus de visibilité là-bas pour des joueurs étrangers. Je peux monter en division 1 et c'est du très bon hockey. En suite, il y a la Synerglace Ligue Magnus. Si je suis capable de me rendre dans cette ligue, j'ai beaucoup plus de chances de me rendre dans un club-école de la LNH ou même dans la Ligue de hockey de la Côte Est. Il a beaucoup plus de visibilité qu'en Abitibi-Témiscamingue. »

-Le Valdorien Anthony Bédard

Mesurant 5'10", Anthony Bédard partagera la glace avec des joueurs beaucoup plus vieux et gros.

Toutefois, il estime carburer à ce genre de défi.

« C'est ça qui me pousse à partir en France. Jouer avec des joueurs beaucoup plus vieux me rend meilleur plus rapidement. Je n'ai pas le choix de m'habituer immédiatement à leur style de jeu en raison de ma grosseur. Quand je suis allé jouer en Ohio, les joueurs étaient beaucoup plus gros que moi, mais ça me donne toujours plus de challenge. C'est plus amusant comme ça. »

-Anthony Bédard

Fait intéressant, Anthony Bédard n'a jamais joué au niveau midget AAA ni dans le Junior majeur. Il a plutôt joué dans la GMHL avec le Titan du Témiscamingue à l'âge de 15 ans, avant de rejoindre les Mustangs de Maniwaki dans la CPJHL.

Anthony Bédard est le troisième joueur de la région à quitter pour la France, après Cédric Lachapelle et Nicolas Bellerose, deux anciens des Pirates de Ville-Marie.