Le maire de Val-d'Or réagit à la controverse de La Piaule

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, veut s'assurer qu'une situation comme celle vécue à la maison d'hébergement La Piaule ne se reproduise plus. 

Info Énergie a appris que, le 13 octobre dernier, la maison d'hébergement a dû fermer en raison d'un problème de punaises de lit.

La direction a cherché des salles à louer à Val-d'Or pour faire dormir ses pensionnaires, mais s'est heurtée à des refus.

Il aura fallu l'intervention de l'UQAT, qui a gentiment prêté son gymnase.

Pierre Corbeil, ainsi que le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, travaillent actuellement à récolter les fonds pour couvrir les frais de décontamination des équipements en place.

12 000 $ seront nécessaires pour effectuer les travaux, et le maire affirme que la facture sera réglée sous peu. 

Pierre Corbeil : 

« J'espère que suite à cet épisode, on va se pencher sur la question et on va établir un mécanisme où il y aura une séquence d'intervention pourra être faite, et peut-être un partage aussi ». 

Le magistrat de Val-d'Or veut travailler pour que des situations semblables ne se reproduisent plus : 

« Si ça se reproduit, à La Piaule ou ailleurs, parce que ce n’est pas exclusif, ça peut arriver ailleurs, alors il faudra être en mesure de répondre pour assurer la pérennité et la stabilité dans les services ». 

Depuis, La Piaule a fait nettoyer son bâtiment et mis en place un protocole. 

Dorénavant, un processus de quarantaine sera instauré. Dès que les gens arriveront, les employés garderont leurs affaires dans des sacs.

Le Dortoir cherche aussi à mettre la main sur des gros congélateurs via des dons de la population.