Le parcours surprenant des Foreurs prend fin

Les Foreurs de Val-d'Or ont la fierté de dire qu'ils ont tout donné lors des séries éliminatoires. 

Mais face à une puissante machine comme celle des Sea Dogs de Saint John, la troupe de Mario Durocher a dû s'avouer vaincue. Le vert et or est éliminé en 4 matchs après une défaite de 7-1, mercredi soir. 

Après le match, on apprenait qu'Ivan Kozlov, Mathieu Nadeau, Charley Graaskamp et Alexis Pépin (fracture d'une main) ont joué blessés tout au long des séries.  

Même si les dirigeants dresseront un bilan plus officiel en milieu de semaine prochaine, l'entraîneur-chef, Mario Durocher, est fier de sa troupe : 

« Je coach pour gagner des matchs de hockey, pour gagner des championnats et des séries éliminatoires. Je suis agréablement fier de ce que les joueurs ont fait contre Shawinigan. Il y avait une différence entre les deux clubs et je pense que les gars y ont cru. Je pense qu'on peut dire mission accomplie, je leur lève mon chapeau ». 

Si les Foreurs peuvent se vanter de s'être rendus aussi loin en série, c'est en grande partie grâce au brio de leur gardien, Étienne Montpetit. 

Le cerbère a été sensationnel, terminant les éliminatoires avec une moyenne de but alloué de 3.16 et un pourcentage d'arrêt de 0.928. 

« Depuis Noël, mon rôle a beaucoup changé et je pense que mon rôle était de montrer le chemin aux plus jeunes et de montrer l'expérience que j'ai pu vivre dans le passé. Je pense que les gars avaient confiance en moi, ils m'ont donné des gros buts pour m'aider, alors il y a beaucoup de positif à tirer des séries ». - Étienne Montpetit

Il s'agissait du dernier match en carrière dans la LHJMQ de Charley Graaskamp et d'Alexis Pépin. 

« Je pense que ça m'a fait grandir mon passage à Val-d'Or. Je suis arrivé ici à 18 ans et je pars d'ici à 20 ans. Je veux dire un gros merci à tout le monde, c'est sûr que les partisans font partie de ma carrière, de mes trois ans, et je reçois les bons messages des partisans, c'est toujours le fun. C'est quelque chose qui va rester dans ma mémoire pour toujours ». - Alexis Pépin 

Le capitaine des Foreurs, David Henley, se souviendra longtemps de ces séries éliminatoires : 

« Surtout dans des moments comme ça, quand les gens nous voyaient pas jusqu'ici dans les séries. C'est un accomplissement que je suis fier, et je suis un gars d'ici, alors je suis encore plus fier de porter ce chandail et d'avoir accompli tout ça, c'est quelque chose d'assez spécial pour moi dans ma carrière ». 

L'ancien Foreurs, Julien Gauthier, a connu du succès dans la série. 

L'attaquant de 19 ans a récolté 5 points en 4 matchs, dont 3 lors du match #4.

Après avoir gagné la coupe à son année de 16 ans avec les Foreurs, il sait pertinemment que les Sea Dogs ont ce qu'il faut pour se rendre jusqu'au bout : 

« Ça me rappelle quand j'avais 16 ans, c'est un sentiment assez spécial, on le sait qu'on n’est pas invincible, mais on le sait qu'on a une bonne chance de gagner. On croit en nos chances, donc c'est pour ça que ça va super bien jusqu'à maintenant ». 

Julien Gauthier et Mario Durocher - Photo : Simon Daoust, Bell Média

Simon Daoust, Bell Média

La saison de David Noël se poursuit

Par ailleurs, David Noël a appris une très bonne nouvelle. Même s'il voit son équipe être éliminée, sa saison se poursuit, alors qu'il s'envolera jeudi matin pour joindre les rangs de l'équipe Canada des moins de 18 ans. 

Le défenseur est fébrile de vivre ce nouveau défi :  

« Je pense que c'est une chance que j'ai pu avoir de me faire échanger. J'ai eu beaucoup de glace ici, j'ai pu me faire voir et utiliser mes points forts. C'est une nouvelle expérience, un gros tournoi comme ça, je n'ai jamais fait ça, donc ce sera une belle expérience à vivre ».