Lebel-sur-Quévillon perdra sa banque

En date de septembre 2017, Lebel-sur-Quévillon n'aura plus de banque. 

L'institution financière CIBC, en place depuis l'ouverture de la Ville il y a 51 ans, a avisé les élus de sa décision de transférer sa succursale à Senneterre, à 100 km de la Ville.

CIBC réfléchissait à cette possibilité depuis plusieurs années et explique sa décision en raison notamment du manque de clientèle. 

Le maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, a reçu la confirmation qu'il s'agissait d'une décision irréversible, mais a tout de même l'intention de se battre pour renverser la décision. 

« J'ai demandé une rencontre avec Luc Blanchette qui est le ministre responsable du Nord-du-Québec. La rencontre devrait se faire à Québec au cours des prochaines semaines, parce que j'ai demandé ça en urgence. Je dois aussi communiquer avec notre député fédéral, Roméo Saganash, sur cette situation-là ». 

Le premier magistrat de Lebel-sur-Quévillon craint les impacts d'une fermeture pour la petite municipalité de 2159 âmes : 

« Il y a une clientèle qui était établie là depuis plusieurs années. On a aussi des personnes retraitées, alors c'est beau l'internet, mais ce n'est pas tout le monde qui l'utilise. Ça offre aussi une diversité de services financiers à Lebel-sur-Quévillon. On a aussi une caisse populaire, mais la CIBC amenait de la diversité, ce qu'on va perdre ».