Les chirurgies esthétiques sur les animaux maintenant interdites

Les chirurgies esthétiques sur les animaux sont interdites depuis le 1er janvier dernier. 

L'Ordre des médecins vétérinaires du Québec interdit à ses membres des chirurgies telles que l'ablation de la queue ou la coupe d'oreilles chez le chien, le chat et chez certains bovins.

L'Ordre travaillait sur ce dossier depuis une trentaine d'années, et explique ce règlement pour le bien-être des animaux. 

La vétérinaire à la clinique vétérinaire de Val-d'Or, Mylène Larochelle :

« Avant, la chirurgie avait sa raison d'être, mais plus maintenant parce que c'est vraiment plus pour des raisons esthétiques. C'est surtout qu'on a pensé au bien-être animal avant tout. Aujourd'hui, c'est des animaux de compagnie et cette pratique était plus rendue pour des standards de race et de beauté. Auparavant, ces opérations étaient pratiquées sur des chiens qui étaient des gardiens de troupeaux, ou des chiens de chasse, et c'était surtout pour diminuer le risque de blessures ». 

Le dégriffage n'est pas concerné par ce nouveau règlement, mais certaines cliniques vétérinaires de la région ont pris la décision de ne plus offrir ce service.

Il existe différentes alternatives, explique Mylène Larochelle : 

« La première sera surtout le griffoir pour les chats pour qu'ils puissent faire leurs griffes, c'est comme un comportement naturel qu'ils ont. Il faut un bon emplacement, très stable, la hauteur doit aussi être adéquate et le matériel aussi. Sinon, l'autre alternative qui existe aussi, c'est les protège-griffes, qui permettent de recouvrir la griffe et qui empêchent de détruire les objets ». 

Mylène Larochelle recommande aussi de couper les griffes régulièrement.