Les maternelles 4 ans, c'est non

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) et le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) sont dans la région pour faire signer une pétition aux parents pour tenter de contrer le projet des maternelles 4 ans.

Les groupes mentionnent que ce dossier du gouvernement n'est pas nécessaire, sachant qu'un réseau de CPE est déjà implanté dans la communauté.

Toutefois, c'est un peu ironique de tenter d'arrêter le projet, alors que la population a choisi François Legault comme premier ministre, lui qui ne s'est pas caché face à son désir d'implanter ce service tout au long de sa campagne électorale.

« Oui, la CAQ est au pouvoir, mais ce n'est pas pour les maternelles 4 ans. Ce n'est pas ce que le peuple a demandé parce qu'ils nous le disent, les parents et les citoyens. On a déjà à plus de 30 500 signatures en ce moment, sans compter les versions papiers. Oui, François Legault est en poste, mais ce n'est pas pour les maternelles 4 ans. Il peut reculer, je pense même qu'il doit reculer pour le bien du Québec et pour le bien de tous les enfants. »

-Valérie Grenon, présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance

Valérie Grenon souhaite que les deux députés caquistes en Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour et Suzanne Blais, fassent bouger les choses.

« On veut qu'ils s'engagent à écouter ce que la région leur dit pour qu'ils puissent faire un bout de chemin et nous aider à faire comprendre à François Legault qu'il doit tout arrêter. 

-Valérie Grenon, présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance

Actuellement, il y a 500 enfants qui sont en attente d'une place dans un CPE, uniquement à Rouyn-Noranda.

La tournée a lieu partout en province.