Les travailleurs de la SÉPAQ feront la grève

Parc national d'Aiguebelle

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) représentant plusieurs milliers d'employés à la SÉPAQ a envoyé des avis de grève au ministère en raison d'une impasse à la table de négociation.

Si ce n'était pas de l'argent, une entente de principe serait déjà signée. Là où le tout achoppe, c'est au niveau monétaire alors que la partie patronale propose toujours une simple augmentation de moins de 1% annuellement. Le Syndicat tient à mentionner que plusieurs employés gagnent entre 13$ et 14$ par heure sans compter qu'il s'agit d'un travail saisonnier.

Régionalement, ce sont les Parcs d'Opémican et d'Aiguebelle qui sont touchés.

Nathalie Garvin, ne croit pas qu'un contrat de travail sera signé avant le déclenchement de la grève.

« Honêtemment, on le souhaite ardemment parce qu'une grève, ce n'est jamais bon pour personne. C'est toutefois le moyen ultime que nos membres ont pour faire valoir leurs revendications, donc à moins d'avoir des offres vraiment alléchantes, oui, il va y avoir grève. »

-Nathalie Garvin, présidente régionale du SFPQ

Pourquoi viser les vacances de la construction?

« C'est le moment où nous allons avoir le plus de visibilité. C'est le moment où la SÉPAQ va vouloir le plus régler aussi. Si nos membres ne sont pas au travail, ce sont les directeurs et les ressources humaines qui vont accomplir le travail. C'est pour ça qu'on vise cette période. »

-Nathalie Garvin

Les pourparlers sont entamés depuis plus de cinq mois déjà.