Michel LeRoux veut un amendement au projet de loi C-71

Le père de Thierry LeRoux, ce policier mort en service à Lac-Simon il y a 2 ans, demande un amendement au projet de loi C-71 sur les armes à feu.

Michel LeRoux voudrait que tous les antécédents de comportements dangereux, comme les antécédents violents et suicidaires, soient pris en compte quand vient le temps d'obtenir un permis de possession d'arme.

Il rappelle que l'homme qui a tué son fils avait des antécédents qui auraient dû faire en sorte qu'il ne puisse plus posséder d'armes à feu.

« Si on prend le cas de Thierry, le monsieur avait été hospitalisé et ses armes avaient été retirées. Le 2 septembre [Thierry est mort en février de l'année suivante], il avait eu son congé de l'hôpital, et le 3 septembre, c'est Thierry lui-même qui a redonné les trois armées qui avaient été saisies auparavant. »