Ne pas oublier les bienfaits de la biomasse

Les villes de Senneterre, Chapais et St-Félicien estiment que leurs projets de biomasse forestière sont mal compris.

Des récents articles ont fait état de pertes engendrées par Hydro-Québec pour soutenir cette filière, mais les maires de ces villes sont en désaccord.

Ils rappellent que l'énergie par biomasse est née à une époque où Hydro-Québec voulait diversifier ses sources d'approvisionnement et où l'industrie de la forêt ne trouvait pas preneur pour ses écorces.

Ces trois centrales créent, à elles-seules, 262 emplois directs et indirects.

Le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte :

« Ce n'est pas le cas, surtout [pour] des projets qui ont eu un effet très positif sur l'économie des régions et des économies de nos municipalités et du secteur dans un contexte où la biomasse était un problème pour l'industrie forestière. On trouvait vraiment important de départager les deux réalités. »

-Jean-Maurice Matte