Nouveau contrat de travail pour l'Unité des laboratoires de biologie médicale

La centaine de membres de l'Unité des laboratoires de biologie médicale entérine à l'unanimité le nouveau contrat de travail négocié par l'Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (l'APTS). Elles ont duré plusieurs mois et même si l'employeur (le Centre universitaire de santé McGill) est à Montréal, l'APTS estime que les pourparlers se sont bien déroulés.

De meilleures conditions de travail ainsi que les réalités régionales étaient au coeur des discussions.

Le représentant national de l'APTS en Abitibi-Témiscamingue, Jacques-Michel Audet décrit la nouvelle convention collective.

« C'est la stabilité des équipes dans chacun des laboratoires dans chacune des villes de l'Abitibi-Témiscamingue. Il y a toujours des craintes au niveau de la stabilité et du déplacement du personnel. Maintenant, on assure une stabilité des équipes. »

-Jacques-Michel Audet, représentant national de l'APTS en Abitibi-Témiscamingue

Elle est d'une durée indéterminée. Les deux parties devront s'entendre pour y mettre fin et retourner à la table de discussion.

Une autre négociation sera déclenchée en 2020. À ce moment-là, il sera question notamment du salaire.