Près de 13 000 personnes voudraient des poules en ville

Près de 13 000 personnes ont signé une pétition demandant à la Ville de Rouyn-Noranda d'accepter les poules pondeuses en milieu urbain.

L'initiative a été lancée il y a à peine deux semaines par une mère de famille, Alexie Pomerleau.

La réglementation actuelle de la ville ne permet pas d'animaux de ferme au centre-ville.

Alexie Pomerleau a donc reçu un avis lui donnant 30 jours pour se débarrasser de ses deux poules.

Le maire, Mario Provencher, explique qu'il y a plusieurs éléments à considérer avant d'accepter ces animaux et qu'il n'y a pas consensus dans la population.

« On sait qu'il y a une pétition qui circule. Le processus [de révision] est enclenché, il y a des études, il faut regarder les pour et les contre. Il y a d'autres éléments auxquels les gens ne pensent pas, au niveau d'organismes qui peuvent intervenir là-dedans, alors il y a tout cela qu'on veut s'assurer que ce soit correct. »

Ville-Marie a permis les poules pondeuses en milieu urbain il y a quelques mois.

Oui au microcochon

Par ailleurs, les élus viennent d'adopter un règlement révisé sur les animaux, à la fin juillet. L'ancien datait de 2004.

Il est maintenant permis de posséder un microcochon dont le poids ne dépasse pas 45 kg comme animal domestique.

Toutefois, les poules sont toujours considérées comme des animaux de ferme et interdites sur les terrains de moins de 3 000 mètres carrés.