Quatre travailleurs étrangers s'installent à Rouyn-Noranda

Fonderie Horne Rouyn-Noranda

Quatre entreprises de Rouyn-Noranda ouvrent leurs portes à des travailleurs immigrants. Ils ont su, pour certains, régler leur problème de main d'oeuvre via l'activité «Un emploi en sol québécois», organisée par la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN).

L'un d'entre eux, un Vénézuélien, fait son entrée chez l'entreprise Fonderie Horne comme ingénieur mécanique.

« La Fonderie Horne a envoyé ses postes vacants à la Chambre de commerce (CCIRN). À partir de là, un jumelage s'est réalisé avec les profils d'emploi qui étaient disponibles chez nous. Au total, on a passé huit candidats en entrevue pour divers postes. C'est vraiment ce candidat qu'on a retenu. Il correspondait en tout point au profil recherché. »

-Stéphanie Lemieux, superviseure aux communications et aux relations avec la communauté à la Fonderie Horne

Pour sa part, la CCIRN estime que l'événement est un succès et qu'il y aura une deuxième édition dans les prochaines.