Québec juge que 58 % est suffisant pour réussir au secondaire

Le ministère de l'Éducation réduit ses exigences pour la réussite scolaire au Québec. 

Ainsi, un élève qui obtient 58 % ou 59 % aux examens de fin d'année se voit accorder automatiquement la note de passage.

Cela permettrait au ministère d'atteindre ses objectifs en matière de réussite.

On irait même jusqu'à inciter les enseignants qui accordent une note inférieure à 58 % à revoir leur évaluation, surtout pour les élèves en difficulté. 

La nouvelle fait réagir le Syndicat de l'enseignement de l'Ungava et de l'Abitibi-Témiscamingue. 

Son président, Luc Gravel : 

« Si votre direction vient vous voir et vous dit que l'élève est à 57 % et qu'on pourrait lui mettre un point de plus pour qu'il passe, l'enseignant est mal à l'aise. Ce n'est pas d'aider un élève non plus de le faire passer d'un niveau à l'autre sans avoir les compétences. Peut-être que pour les statistiques c'est bon, mais pour l'élève, je ne suis pas convaincu que c'est ce qui a de mieux pour lui ». 

Le phénomène des notes gonflées dans nos écoles pourrait être étudié en commission parlementaire.