Raôul Duguay veut un BAPE pour le projet de Sayona

Les différents comités de la région qui veulent que le projet de mine de Sayona Québec soit soumis à un examen du BAPE se dotent d'un gros nom. Ce n’est nul autre que Raôul Duguay, Abitibien d'origine et artiste multidisciplinaire, qui agira à titre de Porteur d'eau national dans ce dossier.

Raôul Duguay a pris connaissance de toute la documentation.

Voici ce qu'avait à dire Raôul Duguay en entrevue à Infos Énergie.

« L'Abitibi est ma patrie, je suis né à Val-d'Or et j'ai fait mes études à Amos. On me demande de protéger mon bébé. Pour moi, c'est protéger un joyau de la nature. On a la meilleure eau au monde. Pour moi, c'est sacré et il faut absolument le protéger. L'eau, c'est la vie, une mine, c'est 20 ans. »

« Le 20 mars, le ministre, Benoit Charette, doit donner sa réponse. Est-ce que Sayona va éviter le BAPE? Pourquoi [le ministre] veut éviter le BAPE? C'est tout simplement parce que le lithium est en expansion actuellement et il y a une concurrence internationale. Il pense que les analyses du BAPE vont durer une éternité, alors qu'en principe, c'est entre 6 et 12 mois.  »

-Raôul Duguay

Par ailleurs, plusieurs artistes internationaux pourraient décider de le suivre dans ce projet.

Déjà Richard Desjardins, Richard Séguin et Anodajay ont confirmé.

Notons que Raôul Duguay a été le représentant des Porteuses et Porteurs d'eau pour la Coalition EAU SECOURS pendant plus de 10 ans.

Jusqu'à maintenant, plusieurs gros noms et organismes veulent que le projet soit soumis au BAPE.

Il est question ici de François Gendron, les députés Pierre Dufour et Suzanne Blais, les organismes SESAT, CREAT et REVIMAT, notamment.