Rêve d'une école secondaire internationale à Rouyn-Noranda

Parents, professionnels du milieu de l'éducation et citoyens rêvent d'implanter le Programme d’éducation intermédiaire (PEI) du Baccalauréat International à Rouyn-Noranda. Communément appelé PEI, ce programme vise à encourager les jeunes de 11 à 16 ans à « établir des liens concrets entre leurs études et le monde réel ».

 

Il y a notamment l'obligation d'apprendre une troisième langue déterminée par l'école et de s'impliquer bénévolement dans sa communauté. Sur les réseaux sociaux, l'initiative « Rêvons l'école » souhaite une école secondaire internationale et espère rallier les gens derrière l'idée.

La Polyvalente le Carrefour, à Val-d'Or, est la seule école de la région à offrir le PEI actuellement. Staifany Gonthier était de la première cohorte du projet valdorien à la fin des années 1990. Elle estime que ça lui amené une grande ouverture sur le monde, qui lui a donné le besoin de voyager et de découvrir de nouvelles cultures.

Bien impliquée dans son milieu, la mère de famille est notamment une des instigatrices des classes alternatives à Rouyn-Noranda. Elle ne voit que des avantages à voir un tel programme s'ajouter.

« Le but, c'est toujours de bonifier l'offre scolaire dans un contexte où on est en pénurie de main-d'oeuvre. Je pense que des programmes, autant des programmes de robotiques qu'on peut voir aussi, concentration sport et arts, ce sont toutes des choses, selon moi, qui peuvent jouer énormément dans la balance pour une nouvelle famille qui viendrait s'installer en région. »

- Staifany Gonthier

La Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN) a un intérêt pour le programme et est actuellement en cueillette d'informations sur la façon de le mettre en oeuvre au primaire et au secondaire. Il est toutefois trop tôt pour se prononcer sur les chances qu'il soit implanté ou sur un échéancier quelconque.

Le PEI est offert dans de nombreuses écoles au Québec, autant publiques que privées. 35 000 étudiants y sont inscrits.

La population intéressée par l'ajout de ce programme est invitée à manifester son intérêt sur la page Facebook de « Rêvons l'école ».

On note un engouement clair pour l'offre scolaire alternative nouvelle proposée à Rouyn-Noranda. Les classes alternatives vont déjà jusqu'à la quatrième année, il y aura la cinquième année en plus l'an prochain et Staifany Gonthier et son comité étudient la possibilité d'ajouter aussi la sixième. Val-d'Or et Amos ont notamment leur école alternative.