Sam Hamad quitte la vie politique

La démission du libéral Sam Hamad a pris tout le monde par surprise au sein du Parti.

L'ancien ministre des Transports et président du Conseil du Trésor quitte la politique après 14 ans. 

Il poursuivra sa carrière dans le domaine privé.

Sam Hamad affirme qu'il s'agit d'une décision mûrement réfléchie, qui survient un an après avoir été écartée du conseil des ministres en raison de contacts inappropriés avec l'ancien collecteur de fonds, Marc-Yvan Côté, arrêté par l'UPAC.

« Pour moi, c'était mon honneur, et mon honneur est là. J'ai la tête haute, je n’ai rien à me reprocher, et je suis content de ce que j'ai fait ». 

Le député d'Abitibi-Ouest, François Gendron, a réagi à l'annonce : 

« Sam Hamad est un chic bonhomme que je respecte. J'ai toujours eu des réserves pour des démissions en cours de mandat, et à moins de raisons de santé ou de famille, j'ai toujours pensé que quand on a sollicité un mandat, on le poursuit. Je sais qu'il souhaitait revenir au conseil des ministres, c'est légitime, peut-être est-ce qu'il a eu des indications contraires... ».