Senneterre à Ottawa pour parler forêt

Le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, est du côté d'Ottawa avec plusieurs autres maires du Québec pour discuter forêt avec les élus. 

Le Comité sur la forêt de l'Union des municipalités du Québec, où siège le premier magistrat de Senneterre, est en mission sur la colline parlementaire jusqu'à demain.

La visite s'inscrit dans le cadre des négociations en cours entre le Canada et les États-Unis pour conclure un nouvel accord sur le bois d'œuvre.

Le maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, est aussi présent. 

L'horaire est chargé, alors que les maires rencontreront les députés québécois et les chefs de tous les principaux partis politiques fédéraux.

C'est une bonne occasion pour sensibiliser les élus à l'importance de l'enjeu du bois d'œuvre pour l'économie de toutes les régions du Québec et à la nécessité qu'un nouvel accord entre le Canada et les États-Unis tienne compte des réalités forestières spécifiques du Québec.

Jean-Maurice Matte: 

« C'est de représenter les réalités de Senneterre et de l'Abitibi-Témiscamingue. C'est 60 000 emplois au Québec l'industrie forestière, et c'est des dizaines voir plusieurs centaines de communautés qui en vivent, alors c'est important d'avoir un message clair du gouvernement fédéral en support à l'industrie forestière. C'est ce qu'on vient chercher ici ».