Tournoi midget d'Amos : quels impacts pour les hôtels?

Le 54e tournoi national midget d'Amos débute aujourd'hui et s'étendra jusqu'à dimanche. 

Au total, 26 équipes provenant de la région, mais aussi de Maniwaki, Mont-Laurier et de communautés autochtones y participeront. 

C'est donc dire que plus d'une centaine de personnes auront besoin de se loger, de se nourrir et certains d'entre eux en profiteront sans doute pour faire quelques emplettes. 

Les retombées économiques pour les hôtels sont importantes pour des tournois de cette ampleur. 

De l'Hôtel Amosphère, voici Jean-Pier Frigon : 

« La clientèle principale de nos entreprises, c'est souvent le modèle corporatif, qui est moins présent les fins de semaine. Donc, un tournoi de ce genre vient combler notre taux d'occupation en venant occuper une période qui serait moins achalandée que durant la semaine. C'est quelque chose de positif pour l'hôtellerie, mais aussi pour la restauration, parce qu'elle fonctionne à pleine capacité ». 

L'organisation du Tournoi national midget d'Amos redistribue en moyenne 30 000 $ par année dans la communauté et aux organismes de glace d'Amos.