Une belle façon de renouer avec ses partisans

Les joueurs des Foreurs se sont ennuyés de leurs partisans, qu'ils n'avaient pas vus depuis le 28 janvier dernier.

Face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, 6e au classement de la LHJMQ, le vert et or a mis fin à une série de 7 défaites consécutives en l'emportant 6-5 au Centre Air Creebec.

La troupe de Mario Durocher a débuté le match en lion, marquant les deux premiers buts du match en première période.

Au final, David Noël (1 but, 1 passe), Adam Cheezo, Simon Lafrance, Mathieu Nadeau, et Jake Smith, deux fois, ont noirci la feuille de pointage.

Le gardien Étienne Montpetit a réalisé 30 arrêts.

C'est une victoire qui fait du bien, même si les Foreurs ont été dominés 12-3 au chapitre des tirs au but en troisième période.

Le vétéran Mathieu Nadeau :

« C'est sûr que c'est plaisant, mais d'un autre côté, ce match-là aurait dû finir 6-2 et non 6-5. Il faut mieux jouer en troisième période, jouer plus intelligemment et suivre le plan de match, ce qu'on n’a pas fait en troisième période ». 

On se serait cru dans Slap Shot à certains moments dans le match, alors que de solides mises en échecs ont été distribuées des deux côtés, et que deux bagarres ont éclaté en peu de temps en troisième période. 

Tyler Higgins et Jason Bell ont été appelés à jeter les gants face à des joueurs de l'équipe adverse. Quelques minutes plus tard, Bell a été expulsé du match pour bâton trop élevé.

Ce que n'a pas nécessairement apprécié l'entraîneur-chef Mario Durocher. 

« Les gars ont compris que je n'étais pas très content, malgré la victoire. Bell et Higgins ont été se battre contre des gars de quatrième ligne. Sans David Henley, suspendu, qu'est-ce que vous pensez que Cap-Breton a essayé de faire? Il faut qu'on soit plus intelligent. Si Bell et Higgins vont se battre contre des gars de première ligne, je vais les applaudir et leur dire qu'ils ont fait un bon travail. Mais là, il me manque David Henley et Frédérick Denicourt vient tout juste de revenir d'une blessure, donc je n'ai pas beaucoup d'options en défensive. Les gars doivent mieux réfléchir à leurs affaires, parce que là, c'est être stupide ». 

La troupe de Mario Durocher sera confrontée à un autre défi de taille, samedi soir, avec la visite de l'Océanic de Rimouski.

L'équipe visiteuse possède une mince avance de trois points au classement aux dépens du vert et or.